Général

  • INVITATION

    URELAC invite tous les LACOIS et aux autres à assister à la Célébration Eucharistique Festive, le dimanche

    23 octobre à 15h00 . Lieu: BASILIQUE de Koekelberg.

    Célébration présidée par son Eminence le Cardinal LAURANT MONSENGWO à l'occasion de son 1 Anniversaire

    de CARDINALAT.  Venez nombreux.

    -Monsengwo-investi-Cardinal-par-le-Pape-Benoit-XVI_full_article.jpg

     

  • message reçu de l'Evéché d'Inongo

    Nous vous transmettons le texte intégral envoyé par le sécretaire de l'Evéché, l'Abbé Henri Godé.

    lac pleurs

    Inongo encore en pleurs : trop, c’est trop

     

    Mémorandum de l’Evêque d’Inongo et de son Clergé diocésain aux gouvernants de la RD Congo, à la  CENCO, aux assemblées nationale et provinciale,  au Gouverneur de la Province de Bandundu, aux ONG et sociétés civiles, aux hommes de bonne volonté.

    La guerre avec les pertes en vies humaines ne sévit pas seulement  à l’Est de la RD Congo. A Inongo, dans la province de Bandundu, district de Mai Ndombe, nous faisons aussi face à un ennemi de taille, à savoir, le lac Mai Ndombe,  ex lac Léopold II,  avec lequel il n’y a aucune négociation  à envisager. En effet, à maintes reprises ce lac a tué plus d’une personne faute de moyens de transport adéquat.

    La question que nous nous posons est celle de savoir où serait le gouvernement avec son « Office National de Transport »  (ONATRA) ?

    Tenez :

    ·        En 1983, une embarcation en bois, ramenant à Inongo à la rentrée scolaire des élèves,  enseignants et voyageurs, a coulé à la traversée Bekai-Bokebeni avec des centaines de morts parmi lesquels un chef d’établissement.

     

    ·        Dix ans après, une autre embarcation en bois H/B Mokili Makalamba  a encore fait naufrage avec aussi une centaine de morts.

     

     

    ·        Le 25 novembre 2003, encore une autre embarcation en bois (H/B Dieu-Merci) communément appelé « Nzondo » a coulé au large de Kesenge faisant des centaines de morts. Toute la communauté tant nationale qu’internationale a été mobilisée promettant de résoudre  à l’immédiat cette insécurité fluviale dans la libre circulation des biens et des personnes. Où en est-on aujourd’hui ? Le bateau promis a mystérieusement disparu !

     

    ·        Six ans après, jour pour jour, le mercredi 25 novembre vers  20h00’, un bateau Sodefor qui poussait deux barges remplies de grumes a fait naufrage causant la mort d’au moins une centaine de personnes. Des hommes, des femmes et des enfants voyagent dans des conditions inhumaines, certains juchés sur des grumes dans un bateau de transport du bois et non des personnes humaines ! Certains corps retrouvés ont été enterrés à Inongo, d’autres en divers endroits le long du lac et d’autres enfin sont encore sous eau coincés sous les barges ou les grumes. Heureusement, il y a aussi des rescapés (217 recensés).

     

    Alors qu’en 2003, l’assistance s’est fait sentir, cette fois-ci au contraire, l’intervention sporadique et  en ordre dispersé, la lenteur dans la prise de décisions ont donné l’impression à la population  d’être abandonnée à son triste sort. La Croix-Rouge a travaillé avec les moyens de bord, insignifiants.  Les corps ont été enterrés avec des nattes, et certains cadavres sont restés sous la  pluie. On peut deviner aisément  les maladies ou éventuelles épidémies qui en seront les conséquences.

    Face à cette réalité, nous nous rendons compte de la misère noire et de la précarité sans précédent dans lesquels vit  notre population. Tous ces morts ne suffisent-ils pas ?  « Trop, c’est trop ».

    A qui  finalement profitent les richesses du Mai Ndombe ? Alors que des centaines de tonnes de bois sont exportées chaque semaine de notre district vers des destinations « inconnues », nos morts  sont enterrés avec des nattes, nos enfants  manquent de bancs et de tableaux , nos habitats sont  sans porte ni fenêtre en bois.

    Il est clair que les moyens de transport fluvial faisant cruellement défaut, les gens tentent de s’organiser comme ils peuvent.  Si l’on ajoute à tout cela des tracasseries de tout genre au niveau de la « Police Fluviale », alors oui, « trop c’est trop ».

    Au regard de tout ce qui précède, nous, Evêque et Prêtres du Clergé d’Inongo dénonçons avec la dernière énergie :

    1.      L’indifférence des nos gouvernants face à la misère de notre population du lac. Ainsi, «  nous invitons la population à bien réfléchir sur les candidatures de ceux qui se cachent derrière les représentations des partis politiques ; car ceux-ci peuvent avoir un bon programme mais leur candidats peuvent ne pas être à mesure de répondre aux attentes de la population » (Filles et fils de Bandundu, rassemblons nous et construisons notre Province, message des évêques de l’ASSERBAND n. 17)

    2.      La récupération politique de ces faits tragiques qui ont plongé le Mai Ndombe en général et la cité d’Inongo en particulier dans le deuil.

    A notre peuple, nous adressons nos sincères remerciements pour la bravoure et la solidarité dont il a fait montre dans toutes les circonstances dramatiques qui ont sévi  dans le Mai Ndombe-

    A toutes les familles en deuil, nous présentons nos sincères condoléances et l’assurance de nos prières.

    Aux ressortissants de Mai  Ndombe éparpillés  dans le pays et dans le monde, nous demandons « de bien vouloir penser à la  terre qui les a accueillis dans la vie et où ils ont appris à être hommes » (Message des Evêques de l’Asserband n°34)

    A l’occasion de cette énième catastrophe  survenue au lac, nous demandons aux décideurs de notre pays de « restituer » le bateau promis en 2003.

    A toutes les personnes de bonne volonté, nous demandons de bien vouloir nous  aider à nous doter d’un bateau digne de ce nom sous la responsabilité de notre  diocèse qui s’engage à bien le gérer pour le bien de toute notre population.

    Au nom du clergé d’Inongo :

     

    1.       S. Exc. Mgr Philippe NKIERE KENA, Evêque d’Inongo

    2.       Mgr Jean BOLENGO

    3.       Abbé Joseph BELEPE

    4.       Abbé Floribert IKAMOTON

    5.       Abbé Jean Paul ISAY

    6.       Abbé Jean IYOMPOLE

    7.       Abbé Pascal LEMENE

    8.       Abbé Henri Godé MBAW-MBAW

    9.       Abbé Frédéric MBO MOLOKANTONI

    10.   Abbé Robert MBUMBE

    11.   Abbé André MPUTU NGOMBE

    12.   Abbé Patrick NDWAYA

    13.   Abbé Peter WELO

     

     

     

  • Condoléances

    L'URELAC est profond&ment touchée par le naufrage d'un ferry au Lac-mai

    ndombe. Il ya eu des morts.Nos sincères condoléances aux familles et à la

    Diocèse d'Inongo.

  • vieilles cartes postales


    bokoro

     

    les enfants au rivage

     

     

    le passeur

     

     

    arrivage de marchandises

     

    constructipn d'un bateau

     

    Vous aussi vous avez des photos de la Région du Lac  et de Bandundu?

    Envoyez-les nous!

     

  • Un petit voyage

    Pirogue 2
    Pirogue 1

    "Le poisson" : richesse de Mai-Ndombe.

     

    les vaches  africaines

     

    Un troupeau de vaches bien portants, à Mongobele. La fierté du propriétaire (J.P.Mapessa)... un exemple à suivre. 

     

    Collège kutu

     

    Bâtiment colonial: collège de Kutu, au bord du lac.
     

     

  • réhabilitation d'une source d'eau


    2


     1



    3


     
    4


    5



    6

  • Rencontre avec l’honorable Albert MPETI

      

     Lieu : Au Siège de l’URELAC         

    Présents : Dr. ESAKWA B : Président

     

                     Mr. KAKESE U.P: Tresorier

     

                     Mr. KOKIBALI G: Observateur

     

                     Mr Lyongo T: Observateur

       Ordre du Jour: 

    - Situation socio-économique au Lac MAI-NDOMBE.

    - Pistes de développement du  MAI-NDOMBE.

      1. Situation socio-économique au Lac MAI-NDOMBE. 

    D’entrée de jeu, l’honorable M’PETI rappelle les échéances institutionnelles en R.D.C notamment en ce qui concerne le découpage du pays en 26 entités dont le MAI-NDOMBE (actuel district) sera érigé en province.

     

    Monsieur M’PETI fait état des richesses potentielles importantes qu’il faudra exploiter dans les domaines de l’agriculture de la pêche du tourisme, du transport et du sous-sol du Lac qui a des sérieux indices de présence de pétrole.

     

    La situation socio-économique actuelle au MAI-NDOMBE se caractérise par le mauvais état des unifractures  de base dans tous les secteurs de développement : les écoles, les hôpitaux, les routes, etc…

     

    La société civile et les autorités religieuses, principalement l’évêché s’organisent. L’accent est mis sur la solidarité de toutes le filles et fils du Lac MAI-NDOMBE qui devront corriger les erreurs du passé en privilégiant le travail dans l’intérêt commun.

     2. Quelques pistes pour le développement du Lac MAI-NDOMBE 2.1 La coopération bilatérale au niveau central. 

    Il s’agit de gros investissements qui passent par des accords bilatéraux de coopération d’état à état pour la reconstruction du pays. Mais l’expérience montre que l’aboutissement de ces accords inter état prend beaucoup de temps et que des promesses faites en la matière n’ont pas toujours été tenues. Il faudra alors compter surtout sur le travail des localités de base pour promouvoir le développement.

     2.2 Développement par le travail des ONG et autres organisation associatives. 

    Le développement en passant par l’action des ONG a fait ses preuves depuis des décennies en R.D.C. La suspension de la coopération bilatérale a été régulièrement remplacée par l’aide des ONG. 

     

    Monsieur M’PETI encourage les activités entreprises par l’URELAC au MAI-NDOMBE dont la dernière réalisation  est la construction du centre de santé : Maternité à NIOKI en 2006. Monsieur MPETI suggère que l’URELAC acquière le statut d’une ONG, ce qui lui permettra de disposer de plus de moyens et de faire des missions de prospection au Lac pour la réalisation de grands projets de développement.

     

    Mais en attendant, URELAC devra continuer à collaborer avec des structures locales en matière de développement du MAI-NDOMBE.

     

    Dès lors, il faudra que URELAC soit visible à travers tout le MAI-NDOMBE. Des cellules de représentation devront être créées dans les cinq territoires du MAI-NDOMBE : Inongo, Kutu,Kiri Oshwe,Plateau.

     

    La rencontre s’est terminée par l’engagement de nos deux observateurs de revenir rejoindre URELAC. De cette façon, comme concluait Monsieur Albert M’PETI, mieux vaut fournir des efforts, faire passer ses idées à l’intérieur de l’association que rester à l’écart en critiquant les autres.

     

    Pour le Conseil d’administration.

       Dr. ESAKWA – Botuli – Barthélemy Mr. KAKESE USHENGUO Paul

     

  • les ancêtres

     

    Inongo_-_Chefs_2
    photo faite à Inongo (date ?)

  • anniversaire

      L’URELAC souhaite un bon anniversaire  à l’Abbé  IGNACE NGARA 

     pour ses 75 ans et aussi pour son 46e année de son Ordination.

     Félicitations      

  • dialogue

    De retour de vacances nous sommes heureux de reprendre notre dialogue avec vous. Nous espérons vous donner des informations sur les activités concernant notre belle région du Lac Mai-Ndombe.

    Vous aussi vous pouvez nous aider. Donner nous des informations, des commentaires, des idées constructives, des photos (anciennes et nouvelles), des annecdotes, des proverbes... Si vous êtes ressortissant du Lac, ou anciens résidents, faites vous connaître.

    Vous pouvez devenir membre de notre association en nous envoyant un e-mail sur l'adresse: unshenguo@yahoo.fr avec vos coordonnés. Les conditions d'adhésion vous seront envoyées.

     

  • nouveau centre de santé de nioki

    1 ancien centre

    ancien centre


    2 nouveau centre
    le nouveau centre

    3 attente des invitées

    4 les invités sont attendus
    les invités arrivent

    5 Copie de SSA50544

    discours d'inauguration par notre membre d'Urelac, Suzanne Ngimpenge

    6

    7

    photos souvenir

    8 skol  non primus
    Santé au centre de Santé !

  • cathedrale d'Inongo

    eglise d'inongo

  •  

    Récemment (le 27 mai) nous avons fêté , à Bruxelles, le centenaire du diocèse d’Inongo en présence de l’Evêque Philippe Nkiere. L’économe du diocèse Monsieur l’Abbe Tati (José Monsengo) était aussi présent. 

    Bientôt il y aura une grande fête, au pays, précisément au Lac Mai-Ndombe

    Copie de Copie de nkiere 1

    Monseigneur Philippe Nkiere

  • transport sur le lac

    Maindombe2

     

    nioki

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Les Membres effectifs de l'URELAC

    membres de lurelac

     

    de gauche à droite (haut)

    Esakwa Botuli Barthelemy, Nginpenge Suzanne,

    (en bas) Kakese Unshenguo Paul, Nkiere Ndiansei Joseph.

     

  • ancien Lac Leopold II

    Le lac Mai-Ndombe (ancien Lac Léopold II) est un lac du Bandundu en République démocratique du Congo. Il alimente la rivière Fimi, un affluent du Congo. Le lac est renommé en 1972, Mai ndombe signifie « l'eau noire » en lingala. La taille du lac varie avec les pluies et peut doubler ou tripler de superficie selon la saison de pluie. Le lac demeure navigable toute l'année. Ces rives sont bordées de forêts denses au nord et un mélange de forêts et savannes au sud. Ses ports sont Inongo et Ndongese. (wikipédia)

  • ACTIONS Réalisées par l’URELAC

    1 Activités de fonctionnement.

    - Une assemblée générale et trois conseils d’administration sont tenus annuellement conformément aux statuts

    -Chaque année , URELAC organise une journée culturelle pour la récolte des fonds nécessaires à la réalisation de ses objectifs .

    - Des rencontres sous forme de conférence ont eu lieu lors de la présentation des projets de développement dans le MAI-NDOMBE.

    2 assistance aux membres de l’ASBL.

    Il s’agit d’une assistance morale et / ou financière dont certains membres ont bénéficié lors des évènements heureux  ou malheureux  tels prévus dans l’article 8 du règlement d’ordre intérieur.

    3 Aide aux populations de MAI-NDOMBE

    Compte tenu de peu de moyens à notre disposition, l’aide apportée  aux populations est modeste :

    -L’école des sœurs de l’Immaculée conception d’Inongo a reçu un don de 10 machines à écrire.

    -Plus récemment , nous avons récolté des fonds pour venir  en aide aux familles  des victimes du naufrage du 25 novembre 2003 au lac MAI-NDOMBE.

    - En 2006 l’Urelac à réhabilité un centre de santé de la ZRS/NIOKI. (avec l’aide financière de MEMISA)

     -Chaque année l’ URELAC appuie un micro projet  au lac MAI-NDOMBE

  • OBJECTIFS DE L'URELAC


    Promouvoir les activités socio-culturelles et économiques susceptibles de relever le niveau de la vie dans le Lac MAI-NDOMBE,

    notamment dans les domaines médical, pharmaceutique, éducatif et économique.

    -Initier et soutenir des projets de développement dans la région de Mai-Ndombe.

    -Etablir des échanges socio-culturels et autres entre le Mai-Ndombe et les autres régions du monde.

    -Favoriser l'entre aide et la solidarité entre les membres